Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > 3 questions à Lucie Aléonard sur l’escale du navire “Seabourn Encore”

3 questions à Lucie Aléonard sur l’escale du navire “Seabourn Encore”

Mardi 7 août, le navire Encore de la compagnie Seabourn, spécialisée dans les croisières de luxe, a fait escale au Lavandou pour la première fois. Lucie Aléonard, directrice de l’office de tourisme du Lavandou revient sur les actions mises en place pour un accueil optimal des croisiéristes.

587 passagers voyagent à bord du “Seabourn Encore”, comment l’Office de tourisme a géré l’accueil de ces croisiéristes ?

Lucie Aléonard – L’accueil s’est fait en deux temps. Christine, conseillère en séjour à l’Office est monté à bord dès l’arrivée du navire pour renseigner les passagers. Ensuite, les personnes qui sont descendues (plus de 400) ont bénéficié d’un accueil personnalisé, en fonction de leurs envies.

Quelles sortes d’activités les passagers ont-ils privilégié ?

Lucie Aléonard – Shopping, balades, patrimoine, et même des activités sportives pour leur journée à terre, certains nous ont demandé de réserver une sortie en jet ski, d’autres de louer des vélos pour découvrir notre littoral par la piste cyclable et accéder à des plages plus discrètes… Les demandes sont très variées. Beaucoup ont souhaité flâner dans le village pour une séance shopping et découverte de l’art de vivre en Provence. Le guide “Cruise Friendly” édité cette année, de concert avec les commerçants volontaires, leur a été très utile. Aussi, 77 personnes avaient réservé auprès de la compagnie la visite du village de Bormes-les-Mimosas, d’autres une dégustation d’un domaine viticole. J’ai pris le temps de prévenir nos confrères voisins pour qu’ils puissent eux aussi préparer leur venue, la compagnie n’informant pas forcément des excursions vendues.

Le navire “Seabourn Encore” venait pour la première fois au Lavandou. Après cette journée, pensez-vous que les passagers souhaiteraient revenir ? 

La clientèle anglo-saxonne (Américains, Canadiens, Australiens) à bord de ce navire a été très sensible à la beauté des paysages, des plages et a manifesté beaucoup d’intérêt pour la culture provençale. Je pense que notre territoire est parfaitement adapté à la cible. Et nous savons aussi par expérience qu’après une escale, une partie des passagers revient par ses propres moyens pour découvrir la destination de façon plus approfondie.

Accueil des croisières en images

Articles en relations

Commentaire