Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Les associations mobilisées pour la recherche

Les associations mobilisées pour la recherche

Charlotte Bouvard, 1ere adjointe, a salué le travail des associations borméo-lavandouraines permettant l’avancée de la recherche 

Lors de la soirée organisée par France Cancer avec le soutien de la municipalité du Lavandou, vendredi dernier à l’Hôtel de Ville , des chercheurs de l’INSERM et du CNRS, spécialisés en cancérologie, étaient invités à présenter leurs travaux et à récolter les dons de l’année 2016. Dans un premier temps, Gérard Franchi, secrétaire régional de France Cancer et René Darlet, responsable local, ont détaillé les actions mises en place pour mobiliser des fonds et ainsi faire avancer la recherche.

L’action principale de l’association résulte de la collecte de bouchons, en liège ou synthétique. Ce travail nécessite une mobilisation continuelle dans la mesure où une tonne de bouchons* équivaut à 300 euros.

En 2016, l’antenne borméo-lavandouraine de France Cancer a généré 5000 euros de recettes. A cette somme s’ajoute le travail d’autres associations locales mobilisées pour la cause.

*250 000 bouchons = une tonne

Comme le soulevait René Darlet et Charlotte Bouvard, Ener’gym, les associations de danse et Soulidarita ont largement contribué à l’action de France Cancer au cours de l’année 2016.  La encore, 5 000 euros ont été récoltés lors du gala caritatif organisé en mai dernier ou de la braderie du mois de septembre.

En additionnant ces chiffres, les associations locales auront donc atteint les 10 000 euros. Une très belle somme qui soutient le travail des scientifiques: « c’est grâce à vos dons généreux chaque année que nous pouvons progresser et aider nos étudiants », précisait Georges Carle, directeur de recherche au CNRS de Nice.

Valérie Pierrefite-Carle, chercheuse à l’INSERM, a quant à elle détaillé les travaux entrepris par son groupe en vue de fabriquer un vaccin. Le public, très réceptif, a accueilli avec joie ces perspectives, tout en déplorant le fait que la recherche soit si éloignée de l’industrie pharmaceutique, au point qu’il faille attendre une quinzaine d’années pour espérer développer de telles innovations.

René Darlet a remercié tous les bénévoles qui l’ont aidé à la remise de ce chèque

Articles en relations

Commentaire