Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Campagne 2020 désinsectisation contre les moustiques

Campagne 2020 désinsectisation contre les moustiques

Comme chaque année, la Ville mandate une entreprise chargée de la désinsectisation contre les moustiques. La campagne consiste à traiter les différents points d’eau de la Commune par pulvérisation de larvicide biologique.

Tous les quinze jours, l’entreprise agit par ingestion, en quelques heures dans tous les lieux où l’eau stagne, de façon temporaire ou permanente.

Zones de traitements

  • Cap Nègre : canal d’évacuation pluviale en bordure de la piste cyclable et canal d’évacuation en bordure de l’av. du Cap Nègre
  • Bassin Beaumont : bassin, ruisseau alimenté par plusieurs tuyaux d’évacuation des résidences voisines, fossé en bordure av. du golf
  • Place Tramel : ruisseau avec enrochement et canal d’évacuation à proximité, rue Ferrandin, canal en bordure de piste cyclable
  • Canal Batailler : canal chemin en bordure de résidence, passage sous terrain
  • Avenue du Grand platane et avenue du Grand jardin : canal
  • Impasse du puits Michel : regards et zone sous le pont
  • Boulevard des Hautes Collines : évacuation pluviale
  • Avenue Paul Valéry : lit du ruisseau
  • Rue du puits Michel et rue Auguste Renoir : lit du ruisseau
  • Avenue Marieus Dorie : lit du ruisseau
  • Canal de dérivation de la Vieille : canal, bac de rétention et lit de la rivière si eau stagnante
  • Quartier de Saint-Clair et chemin de la Fouasse : lit du ruisseau
  • Ubac du Bleu : lit du ruisseau des côtés de la rue
  • Quartier de La Fossette : canal d’eau pluviale
  • Rue des Passiflorines : bassin de rétention
  • Pramousquier : canal d’eau pluviale
  • Ecoquartier : bassin de rétention de l’écoquartier du village
  • Cimetière : réseau eau pluviale
  • Mini-golf : bassin

Recommandations de l’Agence Régionale de Santé pour la lutte contre les moustiques

Il existe différents types de moustiques, dont le « moustique tigre », le « nuisant » peint en blanc (nom scientifique Aedes albopictus), reconnaissable à sa silhouette noire et à ses rayures blanches, sur l’abdomen et les pattes. Il est généralement en activité de mai à novembre, en fonction de la température et de la luminosité. Ce moustique est vecteur de trois maladies infectieuses appelées arboviroses: le Chikungunya, la Dengue et l’infection à virus Zika.

Parce que le moustique vit près de nos habitations : la lutte contre sa prolifération est l’affaire de tous. Le moustique « tigre » est fortement affilié à l’homme, cela signifie qu’il vit au plus près de chez nous, dans nos maisons, dans nos jardins, sur nos terrasses et sur nos balcons. Pour éviter qu’il se reproduise et prolifère, il faut détruire ses œufs et donc supprimer les eaux dans lesquelles la femelle pond (suppression des gîtes larvaires). Elle aime tout particulièrement les petits récipients où l’eau stagne. Parfois quelques centilitres peuvent suffire pour qu’une femelle y dépose ses œufs. Nous pouvons tous agir dès le printemps pour détruire les larves et éviter que le moustique tigre se reproduise et qu’il prolifère. Il faut donc vider régulièrement tous les petits récipients qui peuvent contenir une faible quantité d’eau stagnante, même propre.

Les bons réflexes à adopter chez soi

  • Supprimer l’eau des coupelles des pots de fleurs et des vases
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières
  • Supprimer ou couvrir les réserves d’eau
  • Evacuer les déchets et les végétaux
  • Entretenir le jardin

Plus d’informations sur le site de l’ARS

Articles en relations

Commentaire