Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Cérémonie du 14 juillet

Cérémonie du 14 juillet

Samedi 14 juillet 2018, le maire, Gil Bernardi, et les élus du Conseil municipal ont commémoré la Fête nationale en présence de François de Canson, maire de La Londe et conseiller régional, des anciens combattants, des porte-drapeaux, des gendarmes, des sapeurs-pompiers, des membres du CCCF et du public venu nombreux.

Allocution du maire

Qu’il est courageux, ce peuple de France, qui se dresse – au cœur de l’été 1789 – contre l’Ordre Etabli, contre l’Arbitraire, contre l’Absolutisme ! – Lui, qui depuis des siècles, courbe l’échine devant le sceptre Royal et cette monarchie de droit divin.

Ce peuple de France, dont les 26 millions d’âmes vivent essentiellement dans nos campagnes ; qui pourtant souffre un peu moins des épidémies et des famines, grâce à la toute nouvelle diffusion de la culture de la pomme de terre… une véritable révolution, déjà, dans la ruralité ! ; mais qui affronte ses premiers désœuvrements avec la fermeture de tant de manufactures, touchées de plein fouet par la concurrence Anglaise sur les fers et les tissus… résultat désastreux du Traité de Commerce, si imprudent, de 1786 !

Ce Tiers-Etat sur lequel l’Abbé Sieyès s’interroge malicieusement : « Qu’a-t-il été, jusqu’à présent, dans l’ordre politique ? Rien – Que demande-t- il ?… A y devenir quelque chose ! ». Ce Tiers-Etat qui, entendu ou animé par quelques philosophes, par quelques esprits éclairés, s’indigne à présent de sa pauvreté – s’irrite tout à coup de l’étalage des fastes et de la morgue de la Noblesse.

S’insurge désormais pour réclamer une condition meilleure, une réponse du pouvoir Royal, qui serait autre que les dragonnades ; et qui n’écoute plus les prêches du Clergé sur l’ordre divin établi et sur la résignation à une vie misérable qu’il avait jusqu’alors acceptée comme naturelle. Cela doit changer !

Ce peuple, mûr pour la révolte, et bientôt pour la Révolution, qui se découvre une vocation nouvelle pour « l’esprit public » : celui de la critique des abus réels et de la tradition religieuse et monarchique.

Lire la suite du discours >> ici

En images

Articles en relations

Commentaire