Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Concert symphonique : découvrez le programme

Concert symphonique : découvrez le programme

Découvrez le programme du concert symphonique de l’Orchestre de Chambre du Var, sous la direction de Philippe Allégrini.

Première partie
—–oOo—– CARMEN de G. Bizet : Ouverture et trois Entractes.
C’est un opéra-comique en quatre actes composé sur un livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy d’après la nouvelle Carmen de Prosper Mérimée. Créée le 3 mars 1875 à l’Opéra­Comique, l’œuvre ne rencontra pas le succès escompté, ce qui affecta beaucoup le compositeur; lequel a pris une revanche posthume éclatante puisque aujourd’hui Carmen est un des opéras les plus joués dans le monde.
DIDON ET ÉNÉE & LE ROI ARTHUR de H. Purcell : deux Ouvertures.
Didon et Enée fut représenté pour la première fois en 1689 à la Boarding School for Girls, à Chelsea, un quartier de Londres. Purcell jouait lui-même du clavecin et les élèves du pensionnat exécutaient les danses que le compositeur avait ajoutées à l’opéra. Faisant écho à l’Enéide de Virgile, c’est un chef d’œuvre de l’art baroque. Le Roi Arthur fut composé sur un livret de John Dryden et donné pour la première fois en mai ou juin 1691 au Théâtre de Dorset Garden de Londres. Il s’agit d’un semi-opéra dans la mesure où les principaux personnages ne chantent pas mais sont présentés par les personnages secondaires.
ORPHÉE AUX ENFERS de J. Offenbach : Ouverture et Galop Infernal.
Orphée aux Enfers est un opéra bouffe en deux actes et quatre tableaux, composé sur un livret d’Hector Crémieux et Ludovic Halévy, et créé Je 21 octobre 1858 au théâtre des Bouffes-Parisiens, puis dans une seconde version en quatre actes et douze tableaux le 7 février 1874 au théâtre de la Gaîté.
LA PÉRICHOLE de J. Offenbach : Ouverture.
La Périchole est un opéra bouffe composé sur un livret de Ludovic Halévy et Henri Meilhac et inspiré d’une comédie de Prosper Mérimée ; Le Carrosse du Saint·Sacrement Il fut créé le 6 octobre 1868 au théâtre des Variétés dans une version en deux actes, puis dans une version remaniée en 3 actes et 4 tableaux le 25 avril 187 4, toujours aux Variétés.
LA BELLE HÉLÈNE de J. Offenbach : Ouverture et Valse.
La Belle Hélène est un opéra bouffe en trois actes. composé sur un livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy, et créé à Paris au théâtre des Variétés le 17 décembre 1864. li raconte les frasques d’Hélène à la cours de Sparte.
LA CHAUVE-SOURIS de J. Strauss : Ouverture.
Troisième opérette de Johann Strauss, La Chauve-Souris est un chef d’œuvre du genre, unanimement apprécié tant pour ses qualités musicales exceptionnelles que pour l’intelligence de son livret. Le raffinement et les trouvailles musicales en font une des œuvres les plus populaires du répertoire et demande des chanteurs lyriques de haut vol capables de surcroît de jouer la comédie.
Deuxième partie
—–000—– L’ARLÉSIENNE de G. Bizet : Ouverture (suite n° 1) et Suite n° 2.
L ‘Arlésienne est une musique de scène composée par Georges Bizet pour le drame en trois actes éponyme d’Alphonse Daudet, et créée à Paris au Théâtre du Vaudeville. le 1er octobre 1872. Joués entre ou en même temps que les dialogues (mélodrames), les différents numéros sont liés à la trame littéraire ou théâtrale. Ils soulignent la dramaturgie, approfondissent la psychologie des personnages, décrivent des événements non représentés sur scène ou assurent la transition entre les scènes ou les actes (intermezzo). Cette partition a aussi été adaptée en deux suites de concert pour orchestre symphonique, de quatre mouvements chacune. Les deux suites sont construites comme de petites symphonies de la période classique. Pour s’adapter au format de concert, elles ne suivent pas la chronologie de la pièce de Daudet. La première est constituée de l’Ouverture, du Menuetto, du Mélodrame et du Carillon ; la deuxième comprend la Pastorale, l’Intermezzo, le Menuetto extrait d’un opéra et la Farandole. Le traditionnel orchestre symphonique s’enrichit de la toute dernière création instrumentale : le saxophone alto. Bizet, connaissant bien les problèmes de certains orchestres pour avoir un effectif complet, a noté sur certaines partitions des passages« à défaut» (écrits en notes plus petites) en cas d’absence de tel ou tel instrument. Par exemple, les solos de saxophone sont notés sur les partitions de première ou de deuxième clarinettes.
SYMPHONIE N• 40 de W.A. Mozart : Menuet.
La Symphonie n° 40 en sol mineur, KV. 550, a été composée durant l’été 1788, Mozart étant alors âgé de 32 ans. C’est la plus célèbre de ses symphonies, y atteignant un équilibre exceptionnel entre le fond et la forme, la richesse thématique et la dynamique rythmique. Elle est parfois appelée la « Grande symphonie en sol mineur», pour la distinguer de la « Petite symphonie en sol mineur» n° 25 qui a la même tonalité. A la gravité de l’Andante, entrecoupée de séquences fortement rythmiques alliant la grâce à la grandeur, répond un Menuet (forme A-B-A) d’une farouche pugnacité, qui ne cesse toutefois de séduire par l’élégance de ses fortes articulations au contrepoint provocateur dans ses parties A, encadrant un trio central (partie B) d’un charme volontairement naïf et empreint de nostalgie.
DANSES DU GUÉPARD de Nino Rota : cinq Danses.
Dans le film de Visconti, Le Guépard, avec Alain Delon, Claudia Cardinale et Burt Lancaster, le personnage incarné par Alain Delon épouse la fille de Burt Lancaster, qui n’est autre que Claudia Cardinale … Ce joyeux cocktail donne une scène de bal, le soir de leur mariage, dans un cadre somptueux de palais sicilien en 1870, qui dure une heure et demie à l’écran! Philippe ALLÉGRINI, mettant son talent d’arrangeur à contribution, s’est inspiré de cette scène d’anthologie dont Nino Rita a écrit la partition pour écrire cinq danses qui pétillent comme du champagne.

Infos pratiques

Billetterie / renseignements : 04 94 00 41 71

Articles en relations

Commentaire