Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Dans les coulisses du cinéma “Le Grand Bleu”

Dans les coulisses du cinéma “Le Grand Bleu”

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine, une soixantaine de personnes a participé aux trois visites du cinéma commentées par l’architecte Olivier Mathieu et le futur responsable d’exploitation Tristan Bonnis.

Devant les visiteurs curieux de découvrir à quoi ressemblera le futur cinéma du Lavandou, Olivier Mathieu a détaillé les aspects de la conception avec enthousiasme et passion. L’architecte toulonnais a expliqué avoir cherché à réaliser un cinéma “à taille humaine qui colle avec l’image du Lavandou”, et qui “raconte une histoire”. “Lorsque vous regardez un cinéma, vous ne voyez en général qu’une façade plate, ou une boite. Ici, j’ai cherché à donner vie aux trois salles que nous devinons de l’extérieur”. En effet, sur la partie haute du bâtiment, les trois blocs de taille différente laissent deviner la grandeur de chacune des salles (213, 105 et 98 places).

Ces carrés conçus en “béton matricé” rappellent aussi la thématique des salles de spectacle. “Les ondulations qui évoquent des rideaux de scène” seront prochainement laquées d’une couleur or avec un albédo important qui contrastera avec la façade “blanche et sobre” du reste du bâtiment.

Jouer avec la lumière

La lumière naturelle des bords de la Méditerranée a inspiré Olivier Mathieu. Il a intégré le bâtiment de façon à ce que “les 3 boites aient une couleur différente au cours de la journée”. Au coucher de soleil, “le socle du bâtiment sera blanc nacré” et la nuit, grâce à l’intégration d’une petite margelle sous les voiles, “les bandeaux LED* permettront de poursuivre le jeu de lumière”.

Offrir de beaux volumes pour plus de confort

À l’intérieur, la conception a été pensée de façon pratique pour un confort optimal. En rez-de-chaussée, le hall et l’espace de vente sont spacieux. L’accès aux salles se fera par le haut, via l’escalier ou l’ascenseur pour les personnes à mobilité réduite. “Comme dans tous les cinémas, l’entrée est située en haut de salle pour une meilleure circulation du public”, précise l’architecte. Les volumes importants des salles assureront un certain confort aux spectateurs et permettront l’installation d’écrans plus grands que la moyenne.
Tristan Bonnis a quant à lui indiqué que “la technologie Atmos de la salle 1 offrira une immersion sonore totale”. Avec ce système, le son diffusé en 3D n’est pas plus fort mais plus précis. “Aujourd’hui, pas tous les films sont mixés avec ce système mais ça commence. Regarder “Le Chant du loup” dans une salle équipée, c’est une expérience totale”, a précisé le futur exploitant de l’entreprise Noé Cinéma.

Un cinéma pour tous les publics

Après avoir découvert l’envers du décor et évoqué tous les aspects techniques, les visiteurs présents ont pu se projeter sur le fonctionnement du cinéma “Le Grand Bleu” grâce aux précisions apportées par Tristan Bonnis. “Nous proposerons une programmation très variée : des films Art et Essai en VOST, des films grand public, des films jeune public. Notre partenariat avec l’Opéra de Paris nous permettra de diffuser des retransmissions en direct. Nous organiserons aussi des ciné-rencontres avec des débats, des avant-premières. Tout comme nous proposerons des événements ludiques pour la jeunesse”. Des perspectives alléchantes qui ont séduit les personnes présentes, heureuses de savoir aussi qu’une place de cinéma au Grand Bleu coutera 7,90 euros maximum*. Rendez-vous au printemps 2021.

*LED : l’éclairage Light Emitting Diode (LED) consomme très peu d’énergie.
*Tarifs cinéma : ticket normal : 7,90 euros / Réduit : 6,90 euros (plus de 60 ans, étudiant, lycéen..) / Moins de 15 ans : 4,90 euros / Tarif famille le dimanche matin : 3,50 euros / Tarif ciné d’or le 1er lundi du mois : 3,50 euros / Abonnements 5 ou 10 places

Articles en relations

Commentaire