Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Des supports dédiés aux enfants pour découvrir la Villa Théo

Des supports dédiés aux enfants pour découvrir la Villa Théo

L’office de tourisme du Lavandou vient d’éditer des livrets dédiés aux enfants pour découvrir la Villa Théo et les expositions présentées. A travers un quiz de 10 questions et des jeux, les petits s’informeront sur le peintre qui habitait cette maison, Théo Van Rysselberghe, et sur son travail. Ils pourront aussi s’amuser en visitant l’exposition Mer, Marines, Marins en retrouvant les oeuvres qui figurent dans le livret consacré à cette exposition.

Une exposition pour petits et grands

Pendant que les enfants découvrent en s’amusant, les parents auront aussi de belles choses à voir en visitant cette exposition qui rend hommage à la Grande bleue et aux hommes qui la vivent. Ce sujet légitime dans la cité des dauphins a toujours inspiré les artistes. C’est l’occasion d’en évoquer certains, qu’ils soient célèbres ou inconnus, comme d’en redécouvrir d’autres : Marius BAR, photographe toulonnais qui sillonnait en train le littoral varois; André BÉRONNEAU, Bordelais, réputé pour ses marines; Jean-Louis CARLE, l’enfant de la rue Massillon à Hyères; Auguste CHABAUD, le grand peintre-ermite de Graveson; Jean CIANO, le doux regard de Saint-Clair; Georges DE VERTURY, peintre officiel de la Marine dont le tableau exposé fut sauvé de la destruction lors des travaux du Neptune, rue de Gaulle; Guy LE FLORENTIN qui portraiturait les figures locales dans les années 1950, Isidore ROSENSTOCK, aquarelliste que la Ville du Lavandou remet à l’honneur en venant d’acquérir une vingtaine d’oeuvres dont certaines sont présentées à la Villa Théo pour la première fois…

A ceux-là s’ajoutent les contemporains, peintres ou photographes : Michel ALLIOU, Jean-Michel LARROQUE, Françoise NUNEZ, Bernard PLOSSU, Christian RAMADE et Guy THOUVIGNON.

Cette exposition permet aux visiteurs de retrouver ou de découvrir des figures du Lavandou. Loulou le Corsaire, capitaine emblématique de sa compagnie maritime ; Pucci, le pêcheur devenu premier capitaine des vedettes des îles d’Or ; Charles Desanti, pêcheur à la peau tellement burinée qu’on le surnommait «Le Noir»; et tant d’autres à identifier sur les photos en noir et blanc. Cet accrochage contient aussi des morceaux d’histoire comme celles que relatent les affiches de films russes ou encore comme les nasses de Blaise Obino, fabriquées artisanalement depuis des décennies.

Feuilleter le livret pour les enfants

Articles en relations

Commentaire