Chargement Évènements

« Tous les Évènements

RIVAGES : rencontres littéraires

27 avril - 28 avril

Samedi 27 et dimanche 28 avril 2024 à l’Espace culturel

Pour cette première édition d’un festival littéraire au Lavandou, le service culturel de la ville a invité six auteurs de renom à venir rencontrer leurs publics. Station balnéaire réputée pour son port, son vieux village et ses douze plages, la ville du Lavandou attire depuis longtemps artistes et gens de lettres. De nombreux écrivains parmi lesquels Jean Cocteau, Raymond Radiguet, Joseph Kessel, André Gide, Thomas Mann, pour ne citer qu’eux, ont notamment goûté au plaisir de séjourner dans la commune. Cette manifestation littéraire veut entretenir cet attrait et tisser des liens entre les auteurs, la population et les visiteurs d’un jour. Des rencontres-débats sont proposées tout au long du week-end.

Programme

Samedi 27 avril :

9h30 : accueil du public et des auteurs
10 h : rencontre avec René Frégni animée par Raphaël Dupouy
11 h : rencontre avec Sébastien Berlendis animée par Emmanuelle Pouquet
15 h : rencontre avec Dimitri Kantcheloff animée par Luce Michel
16 h : rencontre avec Guy Boley animée par Raphaël Dupouy
20 h 30 : projection du film “Seule la terre est éternelle” de François Busnel et Adrien Soland –  Cinéma Le Grand bleu , avenue Lou Mistraou, Le Lavandou

Dimanche 28 avril :

10 h : rencontre avec Jean-Paul Delfino animée par Luce Michel
15 h : rencontre avec Miguel Bonnefoy animée par Emmanuelle Pouquet
17 h : clôture du festival

 

Sébastien BERLENDIS

Né à Avignon, mais vivant entre Saône et Rhône, Sébastien Berlendis est écrivain, photographe et professeur de philosophie à Lyon. Venu à l’écriture par l’image, il a souvent exposé son travail photographique et est l’auteur de plusieurs romans, notamment Maures (2017) et Revenir à Palerme (2018) aux éditions Stock. Chez Actes Sud ont paru Des saisons adolescentes, Seize lacs et une seule mer et Lungomare. Dans son dernier livre paru début 2024, il évoque la promenade du bord de mer qui s’étire sous le soleil familier de la baie de Gênes où les souvenirs de la jeunesse radieuse des parents du narrateur épousent les méandres de la via Aurélia, ses anciens palais, ses corniches et ses stations balnéaires. Une virée italienne entre songe et fantasme, acoustique des années 1970 et photographie solarisée, désinvolture et mélancolie.

 

Guy BOLEY

Né à Besançon en 1952, Guy Boley a été maçon, ouvrier d’usine,  chanteur des rues, cracheur de feu, acrobate, saltimbanque, directeur de cirque, funambule à grande hauteur, machiniste, scénariste, chauffeur de bus, garde du corps, père Noël et cascadeur, animateur d’ateliers d’écriture en milieu carcéral, prof de guitare et de cinéma, avant de devenir dramaturge pour des compagnies de danses et de théâtre. Il a publié quatre ouvrages aux éditions Grasset : Fils du feu (2016), lauréat de six prix littéraires (Grand Prix SGDL du premier roman, Prix Georges Brassens, Prix Millepages, Prix Alain-Fournier, Prix Françoise Sagan…), Quand Dieu boxait en amateur (2018), lauréat de sept prix, et Funambule majuscule (2021) et A ma sœur et unique (2023). Son dernier roman, relatant l’histoire passionnelle et tragique de Nietzsche avec sa sœur, a été couronné du prix des Deux Magots 2023.

 

Miguel BONNEFOY

Né en 1986 en France d’une mère diplomate et attachée culturelle de l’ambassade du Venezuela à Paris et d’un père romancier chilien, Miguel Bonnefoy a grandi au Venezuela et au Portugal. Il y a suivi sa scolarité dans des lycées français. En 2013, il est lauréat du prix du jeune écrivain avec Icare et autres nouvelles. Son premier roman, Le Voyage d’Octavio publié en 2015 est finaliste du prix Goncourt du premier roman et obtient plusieurs autres prix. En 2017, Sucre noir, à la langue poétique imprégnée de réalisme magique, est finaliste du prix Femina. Miguel Bonnefoy reçoit le prix des libraires 2021 pour son roman Héritage. En 2022 paraît L’Inventeur, biographie romancée d’Augustin Mouchot, un des pionniers de l’exploitation de l’énergie solaire, génial inventeur d’un système de production qu’il présenta à l’Exposition universelle de Paris en 1878 avant de sombrer dans l’oubli.

 

Jean-Paul DELFINO

Né à Aix-en-Provence en 1964, Jean-Paul Delfino est romancier, scénariste et dialoguiste. Après des études de journalisme, il publie son premier livre sur la musique brésilienne et devient journaliste free-lance durant une dizaine d’années. En 2001, il décide de se consacrer uniquement à l’écriture. Fort aujourd’hui d’une vingtaine de romans pour environ 70 publications, effectuant d’incessants voyages dans le monde entier, il a publié Assassins ! en 2019 (Étoile du meilleur roman français Le Parisien – Aujourd’hui en France), Isla Negra en 2022 et Guyanes en 2023 (Prix du Livre de Plage et le Prix Saint-Exupéry) aux Editions Héloïse d’Ormesson. Au fil de cette flamboyante saga, Jean-Paul Delfino confirme son immense talent de conteur. Son tableau sans concession de la politique coloniale française en Guyane entremêle trois destins, trois affluents qui n’auraient jamais dû se croiser…

 

René FREGNI

Né en 1947 dans les quartiers populaires de Marseille, René Frégni a déserté l’armée après de brèves études et vécu cinq ans à l’étranger sous une fausse identité. De retour en France, il a travaillé comme infirmier dans un hôpital psychiatrique avant d’exercer divers métiers pour survivre et écrire. Il est désormais l’auteur d’une vingtaine de romans imprégnés de sa vie et publie régulièrement aux éditions Gallimard. En 2017, son ouvrage Les vivants au prix des morts a obtenu le Prix des lecteurs Gallimard ; en 2019, Dernier arrêt avant l’automne, celui du Prix des écrivains journalistes du tourisme et son dernier livre Minuit dans la ville des songes a été lauréat du prix des lecteurs du Var 2022. René Frégni, conteur-né, ne se départit jamais de son émerveillement devant la beauté du monde et des femmes. Fugueur, rebelle, passionné de paysages grandioses, qui restent pour lui indissociables des chocs littéraires.

 

Dimitri KANTCHELOFF

Né à Lyon en 1981, Dimitri Kantcheloff, guitariste dans des groupes de rock à vingt ans, a travaillé de nombreuses années à Paris dans la publicité́ et la communication, avant de publier son premier roman à quarante ans. Installé depuis 2014 dans le Var, il y savoure la tranquillité́ et la grandeur des paysages hors de l’effervescence touristique. Un décor idéal pour raconter les effets de l’homme et de la modernité́ sur la nature, comme les questionne son premier roman Supernova paru en 2021 aux éditions Les Avrils. Dans son deuxième ouvrage, Vie et mort de Vernon Sullivan (Finitude, 2023), Dimitri Kantcheloff retrace la vie d’un auteur américain qui n’a jamais existé. Vernon Sullivan est l’invention de Boris Vian, son double, mais cette création va faire bien des ravages dans la France de l’après-guerre, secouant le milieu littéraire et les pères la vertu.

 

Projection du film “Seule la Terre est éternelle” (2021, 1h 52), documentaire de François Busnel et Adrien Soland, consacré à l’écrivain américain Jim Harrison, le samedi 27 à 20h30. Entrée libre.

Synopsis : un homme rentre chez lui au cœur des grands espaces. Il raconte sa vie, qu’il a brûlée par les deux bouts et qui révèle une autre Histoire de l’Amérique. A travers ce testament spirituel et joyeux, il nous invite à revenir à l’essentiel et à vivre en harmonie avec la nature. Cet homme est l’un des plus grands écrivains américains. Il s’appelle Jim Harrison.

Cinéma Le Grand bleu, av. Lou Mistraou, au Lavandou. Entrée libre sur réservation au 04 94 94 54 44.

 

 

Détails

Début :
27 avril
Fin :
28 avril
Catégories d’évènement:
,

Organisateur

Service culturel
Téléphone :
04 94 05 15 70
E-mail :
service.culturel@le-lavandou.fr
Site :
https://le-lavandou.fr

Lieu

Espace Culturel
avenue du provence
Le Lavandou, VAR 83980 France
+ Google Map