Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Histoire : Les Commandos d’Afrique, ces volontaires engagés pour libérer la France

Histoire : Les Commandos d’Afrique, ces volontaires engagés pour libérer la France

Comme chaque année à la veille de la Fête de la libération, l’Amicale des Commandos d’Afrique a tenu son assemblée générale en mairie du Lavandou. En présence du maire, Gil Bernardi, du maire de La Londe, François de Canson, de la députée Sereine Mauborgne et de Michel Gonzalez, adjoint au maire de Bormes, les membres du bureau de l’Amicale ont tenu à rendre hommage à leurs amis Robert Chiazzo et Yves Thomas, décédés en début d’année, avant de dresser le bilan des actions conduites durant l’année et de nommer quatre nouveaux “Commandos d’honneur”.

La formation du groupe de Commandos d’Afrique

Pierre Velsch, vice-président de l’Amicale ayant participé au débarquement de Provence en 1944 a quant à lui lu un texte de Guy Bonin sur la constitution du groupe des Commandos d’Afrique.

“Il me semble nécessaire de rappeler qu’il y a 77 ans exactement, durant l’été et le printemps 1943, se formait, en Algérie, le Groupe de Commandos d’Afrique, composé uniquement de volontaires, issus du Corps francs d’Afrique (dissout après la libération de la Tunisie où il s’était couvert de gloire), d’éléments venus de diverses unités de l’Armée d’Afrique (Tunisiens, Algériens, Marocains et métropolitains), d’engagés désireux de participer à l’assaut de l’Europe pour la débarrasser des nazis.

À Dupleix, puis à Petit-Port, aux Lauriers Roses, à Noisy-les-bains, à Staoueli, petit à petit, sous le commandement du chef de bataillon Bouvet, l’unité se formait, recevait ses équipements, et surtout, suivait un entraînement très poussé, physique et militaire, à terre, à bord de navires et même de sous-marins.

Il convient d’ajouter qu’à ses pionniers, sont venus grossir nos rangs, à partir de 1944 les si nombreux volontaires venus d’à-peu-près toute la France. 

Tous ceux qui nous ont rejoints firent preuve de qualités guerrières et humaines de premier ordre. C’est grâce à l’apport de ces valeureux “Commandos” agrégés individuellement ou accolés collectivement à notre unité, de Corse, de Provence, de Paris, du Territoire de Belfort, d’Alsace et d’autres provinces que le Troisième groupement de Bataillons de choc, pût accomplir tant de faits d’armes.

Tous ont donné les plus belles années de leur jeunesse pour la France bien aimée. 

Honneur à nos morts… et aux vivants.”

Exposition de véhicules militaires

Des véhicules de l’association “Mémoire Bormes 44” conduite par Didier Olivier et de l’association “Provence 44” présidée par Jean-Pierre Large étaient exposés sur le parvis de l’Hôtel de ville à l’occasion de l’assemblée générale des Commandos d’Afrique.

Articles en relations

Commentaire