Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Les équipes de la Ville mobilisées pour maintenir le lien de proximité

Les équipes de la Ville mobilisées pour maintenir le lien de proximité

Maintenir le lien de proximité à l’heure de la distanciation sociale peut s’avérer complexe… Surtout avec les personnes âgées qui ne font plus partie du monde de l’entreprise et voient tous les rendez-vous conviviaux qui rythment leur vie, annulés. Pour relever ce défi, le maire, Gil Bernardi et Nathalie Janet, adjointe aux affaires sociales, cherchent des solutions. “Cela passe par des appels téléphoniques réguliers mais aussi par des petites attentions qui mettent du baume au coeur”, explique le maire.

Ces quinze derniers jours, quelque 1200 personnes de plus de 75 ans ont été contactées par les équipes du CCAS et des agents de la mairie. “La préoccupation qui revient principalement, c’est la vaccination”, précise Nathalie Janet. Alors que le centre de vaccination déployé à l’Espace culturel et mis à disposition de la Préfecture n’a toujours pas reçu l’autorisation d’ouvrir ses portes, les centres en service dans les communes varoises sont saturés. “Nous essayons de rassurer les personnes que nous contactons et de les aider à prendre rendez-vous lorsque cela est possible”.

Des crêpes livrées à domicile

Parallèlement à ce suivi téléphonique, des initiatives originales se mettent en place. “Les adhérents du Fougaou ont l’habitude de fêter la chandeleur. Cette année, nous ne pouvons pas nous retrouver mais je souhaite maintenir cette tradition”, explique Gil Bernardi. Pour ce faire, le maire, aidé par l’équipe du service Jeunesse, a décidé de faire sauter plus de 550 crêpes qui sont ensuite livrées au domicile des adhérents du Fougaou et des personnes isolées. Une attention qui illustre la volonté de maintenir le lien en ces temps troublés.

D’autres idées portées par le CCAS et les services de la mairie sont à l’étude, telles que la livraison de journaux ou la réalisation de dessins par les enfants du Lavandou. Avec un seul objectif : faire vivre la solidarité.

Plus de 1200 personnes contactées régulièrement

Opération crêpes

Articles en relations

Commentaire