Mairie du Lavandou > Actualités de la ville > Retour sur la cérémonie de présentation des voeux du maire

Retour sur la cérémonie de présentation des voeux du maire

Lundi 7 janvier 2019, Gil Bernardi et l’équipe municipale ont présenté leurs voeux aux Lavandourains. Dans la salle comble de l’Espace culturel, le maire est revenu sur les grandes actions de 2018, et a annoncé les projets à venir.

Discours du maire

Mesdames et Messieurs,

C’est ce moment précis, qui me plait ; lorsque nous nous rassemblons pour partager des vœux de début d’année et embrasser – tout à la fois – le chemin accompli et les perspectives de la « feuille de route » ; quand le balancier de l’horloge s’arrête, et que l’on prend le temps de peser l’utilité des actions, et aussi, de « remettre les pendules à l’heure ». Mais surtout, de nous sourire et de nous souhaiter le meilleur.

Moment précieux, où il faut essayer de ne rien oublier de l’essentiel. Aussi je commencerai par le primordial : par vous remercier pour votre présence, nombreuse, chaleureuse ; par remercier toutes celles et tous ceux qui m’accompagnent dans cette tâche exaltante, qui m’aident – tant – dans l’exercice de mes responsabilités, qui se dévouent au Bien Public, qui sont au service du Lavandou. A commencer par les Elus, qui assument leur part et quelle belle part, du rayonnement communal ; M. le Président du Conseil Départemental Marc Giraud, toujours présent à nos côtés, et Patricia Arnould, Conseillère départementale ; Mme la Députée, Sereine Mauborgne ; les collègues des Communes voisines avec lesquelles nous cheminons ; François de Canson, Maire de La Londe ; François Arizzi, Maire de Bormes ; Patrick Martinelli, Maire de Pierrefeu ; Gilbert Perugini, Maire de Cuers ; Christine Amrane, Maire de Collobrières ; Christian Simon, Maire de La Crau ; Vincent Morisse, Maire de Sainte-Maxime ; Jean Plénat, Maire du Rayol ; Rolland Bruno, Maire de Ramatuelle ; Anne-Marie Waniart, Maire de Gassin ; Philippe Leonelli, Maire de Cavalaire ; Hervé Stassinos, Maire du Pradet ; Solange Checchio élue à La Valette ; David Castello, élu de la Croix-Valmer ; Jacques Biancchi, Président de la Chambre de commerce ; Roland Rolfo, Président de la Chambre des métiers ; les représentants du tissu Associatif – et notamment des Associations sportives, culturelles, patriotiques et solidaires ; les forces de sécurité : Gendarmerie, Pompiers, Police Municipale ; le corps enseignant, le Trésor Public, M. le Curé – Cher Père David, « bonne fête » (avec quelques jours de retard)… et les Services Municipaux… sans oublier mes proches. Côté cour, côté jardin, côté cœur, côté raison. Tous indissociables, dans le quotidien de notre collectivité, de notre « Vivre Ensemble ».

Tempête sous un crâne : « du concret, du réel »… « Dis-leur ce que la Commune fait pour le pouvoir d’achat de nos concitoyens ». « Dans le contexte actuel, c’est de mise » … et l’Autre : « les Lavandourains doivent savoir… que leur Commune est bien gérée » … et tous ces efforts déployés pour restaurer une belle santé économique et financière au Lavandou »… « Une gestion saine ? : mais tout en découle ! »… « Mais ils savent » … « Mais ça n’intéresse personne !»…

Là, là… Calmons-nous ! Il y en aura pour chacun… car vous avez raison, l’un comme l’autre ! D’ailleurs, il ne saurait y avoir d’actions sur le pouvoir d’achat des familles, au plan local, sans des choix cohérents, et des finances publiques saines.

Et même si nous prenons soin, chaque année, de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur, même si le temps du bilan n’est pas venu, rien n’interdit de rappeler quelques souvenirs, ni de se projeter dans le futur.

D’ailleurs, en ces temps de frétillements, où les appétits d’écharpes se dessinent (pas forcément liés au baromètre), et où le sens des réalités comme l’exactitude des faits n’étouffent pas certains, il n’est pas superflu d’opérer un bref « retour sur image ». Et de rétablir quelques vérités. Non sans avoir rappelé, au passage, que suivant Edgar Faure « En Amour, comme en politique, partir trop tôt est un péché de jeunesse, ou un regret de l’Age ».

1995… Notre Commune « à deux doigts » de la mise sous tutelle préfectorale, après un rapport « au vitriol » de la Chambre Régionale des Comptes. Le gouffre financier ouvert par le fiasco du Golf de Cavalière. Effrayant – Abyssal. De même que le déficit colossal de l’aménagement du Grand Jardin… dont les pertes étaient à peine couvertes par les excédents du port… via la SEMILA… ça vous dit forcément quelque chose ! Et tant d’années consacrées à éponger les dettes de ces investissements dits « structurants » ; que certains voudraient faire passer aujourd’hui pour de merveilleux atouts d’hier. Sur lesquels la Municipalité Regain se serait reposée pour fonder le développement du Lavandou ; pour ne rien faire de « porteur » depuis lors ! Ben voyons !

Le discours intégral est disponible >> ici

Retour sur les grandes actions de 2018 en images

Articles en relations

Commentaire