ナイキ アウトレット
こんにちは スタッフ鳥居です。 最近ブログの更新が増えてるぞ?!と 思ってる方も多いかと思います。 そうなんです。 お盆前からずっと、秋物が続々と入荷しているので、 次々にご紹介していかないと お店に出す前に、サイズが無くなってしまった!と なるケースも実はあるのです。 その代表が今日ご紹介するコチラ モンクレール/MONCLERのダウンベストです。 モデル「TIB」 価格:68,800円+税 夏ぐらいから、いやもう昨年から、すでにお問い合わせをよく頂くブランドです。 毎年定番人気の「モンクレール レディース」のダウン。 その中でも、数が少なく、よく即完売となってしまうのが コチラのベストです。 ダウンと言えば、必ず名前に上がるブランドです。 1着は持っていたいと思わせる魅力がたっぷり! 中でも、一番の定番色と言えば、ブラックです。 しかもずっと変わらず続いている光沢のあるシャイニータイプの素材は、 ポリアミド100%、摩擦にも強く、丈夫さを持ちつつ 漂う上品さは、実際に実物を見て頂くとわかります。 ダウンと言えど、秋口の早い段階から着こなしに 取り入れることが出来て「先取り」気分を味わえます♪ ショート丈なので、車移動の時もかさばらず、 後ろから見ても、スマートなデザインです。 勿論、暖かさは申し分ありません。 袖がない分、そこだけ寒いのか言えば 全く感じさせない、むしろないほうが、 丁度良い暖かさと言われることもあるほどです。 シャツや、薄手の長袖Tシャツで、体感温度を調節できます。 モンクレールのダウンを一度羽織った方も、 他のダウンと、羽織り比べた方も、 皆さん、一応に一番暖かい!とよく言われます。 暖かすぎて、インナーには、ロンTか、薄手のニットで 十分ともよく言われますが。 ダウン90%と、10%のフェザーの配合は長年変わっていませんが、 この不動の人気を保てているのは 厳選された上質なダウンを使っている証です。 細かい部分でも、ダブルファスナーはビックサイズでスムーズな動きに。 金具には、フランスの国鳥をデザインしたお馴染みのマークも、さり気にアピールできます。 ダウンのお手入れの仕方をマンガで描いた見慣れた内側のワッペンも、 復刻盤と聞くと、昔から色々な人がモンクレール メンズを愛用しているのだな、と実感できます。 これから秋に向け、スウェットパンツで、スポーティに デニムでラフなカジュアルにもと 色々な場面でプラスして、羽織りたいアイテムです。 すみません。すでにサイズT1は完売しております。 お早めにチェックしてみて下さいね♪ 他モンクレールはコチラからどうぞ♪ Environnement raisonné - Mairie du Lavandou
Mairie du Lavandou > Environnement raisonné

Environnement raisonné

 

ecourbaine

De nombreuses actions visent à protéger l’environnement au quotidien telles que l’utilisation de paillage biodégradables, l’acquisition de véhicules propres (électriques), l’utilisation d’huile de moteur biodégradable, la gestion différenciée et la gestion centralisée de l’arrosage automatique.

Les “jardiniers municipaux” se sont engagés sur la voie de l’écologie urbaine et de la gestion raisonnée des espaces verts de la commune depuis plusieurs années. Ils mettent en œuvre au quotidien une conception et une gestion des espaces qui préservent le patrimoine vert dans le respect de la biodiversité et de son développement.

Cette démarche, pensée dès la conception de nouvelles réalisations, se traduit par :
– Un choix de végétaux moins gourmands en eau et mieux adaptés à notre environnement urbain
– La suppression progressive de surface engazonnées très consommatrices d’eau et que l’on remplace par des plantes vivaces ou arbustive
– La mise en place systématique d’un arrosage automatique
– L’introduction de nouvelles espèces ou variétés végétales dans différents endroits de la ville en essai afin de retenir celles qui répondent le mieux aux attentes et favoriser ainsi la biodiversité végétale.

Exemple dès 2007 : essai d’une dizaine de variétés d’abutilon et de grévilléa, et autres espèces.
Essais de nouveaux substrats pour des plantations en conditions difficiles telle que la sphaine du Chili dans les jardinières ou au-dessus du tunnel de Saint-Clair. Le choix de ce dernier lieu n’est pas anodin puisque ce mur régulièrement tagué est exposé au soleil toute la journée, aux embruns de la mer et aux gaz d’échappements des véhicules. Cette opération a mobilisé quatre agents pendant trois semaines.

La professionnalisation du personnel par la formation continue !.

Cette volonté se poursuit également par le suivi et l’entretien des espaces verts, notamment par :
– Le recensement du patrimoine vert terminé de la commune
– Un contrôle systématique par un organisme professionnel chargé d’étudier l’état sanitaire des palmiers (surveillance contre le papillon palmivore et le charançon rouge), organisme qui se charge également de la formation professionnelle des agents municipaux
– La mise en place d’un plan dit de “lutte intégrée”, c’est-à-dire l’utilisation de tous les moyens non ou peu agressifs pour l’environnement habituellement destinés à détruire les ravageurs et réduction drastique des pesticides. les espaces verts sont fertilisés à 100 % avec des engrais organiques ; et le désherbage est assuré par des méthodes culturales.
– L’utilisation des engrais chimiques est passée de 100 % en 2004 à 0 % en 2009 et la quantité de désherbants totaux ou sélectifs est passée de 56 litres à 20 litres puis à 0 litre également en 2009.
– L’utilisation d’engrais organiques renforce les plantes, ce qui entraîne une diminution notoire des fongicides sur les pelouses sportives (application d’un seul fongicide en 2009), puis suppression totale.

L’ensemble des espaces verts est aujourd’hui traité de manière biologique (lutte 100 % biologique, fertilisation 100 % organique).

Par ailleurs, côté matériel, le service des espaces verts utilise depuis juin 2007 des huiles et des graisses biodégradables (huile de chaîne de tronçonneuse, huile de mélange, remplacement au fur et à mesure des vidanges des huiles hydrauliques). Mais d’autres actions visant à protéger l’environnement sont désormais acquises, telles l’utilisation de paillage biodégradables, l’acquisition de véhicules propres (électriques), l’utilisation d’huile de moteur biodégradable, la gestion différenciée et la gestion centralisée de l’arrosage automatique.

Alors “Gestion raisonnée” ? elle donne pour but essentiel de respect de la biodiversité et son développement. On l’aura compris, le service des espaces verts de la commune se veut pionnier en la matière, mais il est nécessaire que ces mesures soient menées de concert. Les enjeux pour notre environnement sont vitaux, comme les dérèglements climatiques le prouvent de plus en plus souvent. Et ces démarches doivent aller bien au-delà du plaisir de regarder une coccinelle déguster une colonie de pucerons sur une fleur de laurier !